Pranayama: 1. Nadi Shodhana

    Mis à jour : 21 mai 2019


    Pranayama correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre du Yoga. Il consiste en un ensemble de techniques qui rendent possible un auto-contrôle volontaire du processus respiratoire. Son objectif principal est l'acquisition, l'accumulation et la distribution du prana* dans tout notre organisme. En le pratiquant de façon continue, les flux énergétiques vitaux augmentent et s'équilibrent. De plus, en contrôlant la respiration, nous pouvons, dans un même temps, contrôler les états mentaux. Le terme "pranayama" vient de "prana" qui peut se traduire par "énergie vitale" et de "yama", "retenu" ou "contrôlé". Certaines techniques de pranayama sont tranquillisants et sédatives au niveau du système nerveux alors que d'autres, au contraire, sont revitalisants. Nous commencerons donc cette série d'articles sur pranayama par la pratique de Nadi Shodhana. Cette "respiration alternée" développe la concentration, favorise le retour à soi, la détente et équilibre le système nerveux sympathique et para-sympathique. Elle est excellente après une séance d'asanas (postures) ou pour démarrer une méditation. Technique 1. Asseyez-vous le plus confortablement et droit possible. Fermez les yeux et prenez le temps d'observer votre respiration naturelle. Déposez sur votre genou votre main gauche en "Chin Mudra" (pouce et index joints, paume vers le haut) pour privilégier l'énergie et l'inspiration, ou en "Jnana Mudra" (pouce et index joints, paume vers le bas) pour mieux vous ancrer.

    2. Avec la main droite en "Vishnu Mudra" (pliez l'index et le majeur à l'intérieur de la paume en maintenant l'annulaire et l'auriculaire droit), fermez votre narine droite avec le pouce et inspirez par la gauche. 3. Fermez ensuite la narine gauche avec l'annulaire puis expirez et inspirez à droite. 4. Fermez à droite, puis expirez et inspirez à gauche. Respirez de façon détendue et sans interruption. Continuez l'exercice pendant un moment, sans effort. Le "rythme traditionnel"

    Une fois la technique de base acquise, vous pouvez y ajouter un décompte et une phase de retenue. En effet, la pratique plus traditionnelle de Nadi Shodhana contient entre l'inspiration (puraka) et l'expiration (rechaka) une phase de rétention du souffle poumons pleins (antara kumbhaka ou puraka kumbhaka). Commencez (tout en conservant l'alternance des narines avec la main) par inspirer pour 3, retenir pour 12 et expirer pour 6. Nous ne parlons pas ici de secondes mais d'unités propres à vous-même. Cet exercice doit rester confortable pour le corps qui gagnera en aisance au fur et à mesure de votre pratique.

    Une fois, ce rythme bien installé, vous pouvez alors passer à 4 - 16 - 8 puis, plus tard encore, à 5 - 20 - 10.

    * Le prana: le terme "prana" s'est traduit de nombreuses manières différentes: souffle, air, vie, force vitale... Il symbolise le souffle vital qui nous traverse et nous anime.

    Namaste!

    #pranayaman #nadishodhana #breathe #yogafrance #yogablog

    INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DES ATELIERS DE BRAHMA

    SUIVEZ-NOUS

    • Instagram - Black Circle
    • Facebook - Black Circle
    • Pinterest - Black Circle

    LES ATELIERS DE BRAHMA

    All rights reserved - France

    © 2017

    CONTACT

    Formulaire de Contact